Avril dans mon bullet journal

Comme je le disais précédemment le mois de mars avait été assez léger dans mon Bullet journal, mais finalement ce mois de mars s’est révélé être très chargé dans mon emploi du temps 😊 : nouveau job, nouveaux collègues,  pleins d’apprentissages que ce soit d’un point de vue professionnel ou personnel… ça bouillonne !

Pour ce mois d’avril, j’ai prévu :

  • de continuer à dessiner très régulièrement
  • de continuer à explorer l’aquarelle dans mon sketchbook : à terme, j’aimerai savoir réaliser des aquarelles de portraits et de paysage tout en trouvant mon propre style, tout un programme 🙂
  • de préparer un ou deux article pour le journal coopératif auquel je participe
  • et puis de passer du temps avec ma famille, passer du temps avec mes enfants, rire ensemble, partager, passer du temps de qualité

Et vous, qu’avez-vous prévu pour ce beau mois d’avril ?

Publicités

Atelier de dessin

J’avais préparé un mois de mars assez léger dans mon Bullet journal… et finalement c’est moi il est plein comme un œuf 😊 !

Je trouve quand même du temps  pour dessiner. Améliorer ma technique de dessin fait partie de mes projets de l’année. J’ai donc profité des ateliers que propose Renata Lahalle pour recommencer à dessiner de façon plus assidue.

C’est un sacré challenge pour moi car pendant longtemps je me suis considéré comme une dessinatrice médiocre, c’est donc avec un peu d’appréhension que j’avais commencé ces ateliers.

Finalement je me suis lancée et j’y prends beaucoup de plaisir 😊. Mon petit carnet de dessin se remplit j’en suis à la moitié et je commence à voir les progrès 😊 !

Si vous voulez voir plus de dessins vous pouvez visiter mon compte Instagram (lien en haut à droite de la page) sur lequel je publie plus régulièrement que sur le blog en ce moment.

 

Mars dans le Bullet Journal

Alors comment dire… le mois de mars est assez minimaliste dans mon bullet journal. On peut dire que ce mois ci je ne me suis pas trop cassée la tête.

J’ai fait une page de présentation et préparé mes pages journalières et puis c’est tout ! En réalité, lorsque je les ai préparé j’étais un peu distraite et du coup j’ai zappé la page  » A prévoir » ou « A Faire »… est-ce un signe qu’il est temps de lever le pied ? Certainement  ! En tous cas je le prends comme ça :-).

Pour ce mois ci je prévois donc de me laisser vivre, d’aller dans le sens du vent (en espérant qu’il souffle du bon côté 🙂 !), de cultiver un peu mon jardin au sens propre comme au sens figuré, de sortir en douceur de l’hiver qui est bien rude cette année…

Et vous, qu’est-ce que vous prévoyez de beau pour ce mois qui marque l’arrivée du printemps ?

 

Avec des bouquets de fleurs

Lorsque j’étais petite, je voulais être fleuriste. Je vouais une passion sans borne pour les fleurs, je ne pouvais pas faire une ballade sans cueillir un petit bouquet : des pâquerettes à l’odeur un peu âcre, qui font le nez jaune quand on les respire, des boutons d’or qui savent si bien dire si vous aimez le beurre ou pas, des campanules, des jacinthes des bois si odorantes et couvrant la forêt d’un tapis parme.

Ce que j’aimais pardessus tout c’était la beauté éphémère des fleurs, leur grâce quelque soit l’endroit où elles poussent… et aussi le fait qu’elles permettent à chacun de profiter de leur beauté et de leur parfum.

Alors ce soir j’ai eu envie de retrouver un peu de cette poésie et de cette légèreté 🙂

Et vous que rêviez vous de devenir lorsque vous étiez enfant ?

Roman pictural

Un étranger,  un chemin,  la pluie,  des habitants méfiants , ainsi commence le roman pictural de Maurice Pons, Les saisons.

Le personnage principal Siméon, arrive en terre étrangère, dans un lieu hostile où il pleut durant 40 mois,  les 40 mois suivant il gèle – non ce n’est pas le Nord 🙂 !

Le but de Siméon est de se reposer et d’écrire un livre relatant sa vie. Ses projets vont être contrariés par l’hostilité des habitants et sa jambe progressivement gagnée par la gangrène.

Ce roman est vraiment magistral.  L’écriture, les descriptions du temps, des paysages, des personnages, y sont d’une telle densité qu’on a l’impression de plonger cœur de cet univers.

En lisant ce livre j’ai à de nombreuses reprises eu l’impression d’être plongée dans un tableau de Jérôme Bosch : les personnages y sont parfois vils et grimaçants,  puis à certains moments l’Humanité ressurgit, la poésie et une certaine grâce aussi.

J’ai aussi l’impression d’être plongée dans un tableau de Brueghel, ou de Hendrick Avercamp exposé au Rijksmuseum d’Amsterdam : Maurice Pons arrive par l’écriture à nous faire sentir l’humidité et le froid comme si on se trouvait en plein cœur d’un tableau, ou en plein cœur d’un mauvais rêve.

J’ai vraiment adoré ce roman dont je n’ai pas pu me décoller jusqu’à la dernière ligne. Il est dommage que Maurice Pons ne soit pas plus lu. Je l’ai découvert grâce à la sélection des libraires du Furet du Nord : ils avaient à un moment sélectionné et mis en avant des livres d’auteurs moins connus et de grande qualité. Maurice Pons en faisait partie et je les remercie de l’avoir mis à l’honneur.

Les Saisons de Maurice Pons est édité chez Christian Bourgois.

Et vous, avez-vous déjà lu cet auteur ? Connaissez-vous d’autres auteurs moins connus et dont les livres sont des petits bijoux ?

Si oui, je serai ravie de vous lire en commentaire et ainsi pouvoir découvrir de nouveaux auteurs 🙂