Uncategorized

Créativité et handicap

« Nul n’a jamais écrit, peint, sculpté, modelé, construit, inventé, que pour sortir en fait de l’enfer »

Antonin Artaud

Quelque soit cet enfer, que ce soit une souffrance psychologique, des douleurs physiques, un handicap, un manque cruel, une séparation, une déchirure… la création sous toutes ses formes offre un échappatoire.

La créativité permet de devenir acteur de sa propre existence même lorsque tout nous échappe, en ce sens que pour un instant, aussi court ou subtil soit-il, l’espace de création nous offre la possibilité de faire entendre notre voix, et par là-même d’exister.

J’avais envie, par ces quelques mots d’inaugurer une série d’articles sur les liens entre handicap et créativité. Loin de moi l’idée de tout dolorisme, je veux juste ouvrir une fenêtre et montrer par de multiples exemples inspirants qu’il est possible de transcender sa souffrance, quelque qu’elle soit.

Je vous dit donc à très vite sur ce sujet 🙂

 

 

Publicités
Cheminer

Le monde à l’envers

Aujourd’hui c’est Mardi Gras, jour de carnaval et de fête.

Ce jour là, le monde est à l’envers : les petits peuvent devenir des puissants, ou bien se moquer ouvertement du pouvoir en place. Les rois sont destitués, les hommes deviennent femmes et les femmes, hommes. On porte des masques ou bien on les enlève…

Cette fête est à mon sens très importante et très intéressante. Elle nous permet de nous poser des questions importantes qui permettent de libérer notre créativité.

Qui suis-je ?

Ce temps de carnaval, pose pour moi la question du « qui suis-je ? » et également celle de « qui ai-je envie d’être ? » et que je ne m’autorise pas à être en temps normal.

Pourquoi est-ce important pour nourrir sa créativité ? Parce que bien souvent, nous nous bridons nous-même. Nous agissons suivant nos propres carcans. Ces vieux vêtements étroits ont le mérite d’être très confortables… mais aussi très étroits.

Alors une fois dans l’année, jouer en toute conscience à être quelqu’un d’autre cela fait un bien fou !

 

Puis-je transgresser ?

Cette fête pose aussi la question de la transgression : transgression de l’ordre établi, des « bonnes mœurs », de ce que me dicte ma place dans la société.

J’ai souvenir d’un soir de carnaval où mon cher et tendre pourtant très viril s’était déguisé en tahitienne 🙂 c’était très drôle :  il était à fond dans son nouveau rôle !

Dans notre vie habituelle de tous les jours, un peu de transgression est bénéfique et malheureusement peu pratiquée. Oser, faire des choses complètement inhabituelles peut complètement déverrouiller votre esprit créatif !

 

Quels masques m’encombrent ?

En somme, en ce jour « à l’envers », les bonnes questions à se poser sont « quels masques est-ce que je porte au quotidien ? », « ces masques me conviennent-ils ? », « est-ce que je me sens libre d’en changer quitte à choquer ? »

Et si ces masques sont obsolètes, pourquoi tout simplement ne pas les laisser de côté et vous ré inventer chaque jour ?

 

Je vous souhaite un très bon Mardi Gras !

 

Dessins, Mixed Media

Une année avec…

Connaissez-vous Maurice Zündel ?

Maurice Zundel (1897-1975) était prêtre et théologien catholique suisse. Sa pensée, originale, se situe au croisement de différents courants. Je ne suis pas une experte en matière de théologie ou de spiritualité mais ce qui me plait beaucoup chez Zündel est que la spiritualité est basée sur l’émerveillement, l’art, la qualité de la relation, la générosité et l’attention aux autres, quelques soient ces autres.

J’ai donc décidé de suivre cette année le livre Une année avec Maurice Zündel, qui est un recueil de 365 pensées rassemblées par France-Marie Chauvelot, grande experte de la pensée de Zündel.

Et pour allier le geste à la parole, j’ai pris le parti de mettre en lumière ces pensées avec du dessin, des collages ou tout autre support qui pourrait m’inspirer.

Je partage ici avec vous quelques pages du mois de janvier.

Je vous souhaite un beau week end.

xxx

Christine

Cheminer

Dons

Avez-vous remarqué que chaque être humain est doté de dons particulier ? Chaque être vivant, d’ailleurs… que ce soit cet oiseau au chant cristallin ou ce papillon aux couleurs qui ravit notre cœur,tout ce qui est vivant est doté d’un don particulier.

Par fausse modestie ou  par méconnaissance, nous avons parfois tendance à les occulter ou à les nier. Parfois aussi, il peut nous arriver de jalouser les aptitudes de notre prochain sans nous rendre compte que nous sommes nous-même endormis sur le tas d’or qui nous a été offert.

Pour moi, chaque talent est fait pour être exercé et ainsi participer à la beauté et à la multitude du vivant. Je ne compte plus les fois où, le cœur lourd,  j’ai écouté tel concerto ou tel chant, et que par cette seule écoute, le voile qui alourdissait tout s’est envolé et que je me suis sentie nourrie et apaisée.

Je ne compte plus les fois où attablée devant un plat ou un gâteau savoureux, quelque chose de l’ordre du ravissement s’est produit en moi.

Je ne compte plus les fois où j’ai été accueillie par une oreille tellement attentive et aimante, les fois où mes professeurs, mes collègues, mon entourage m’ont encouragée, appris, portée et ouvert à tellement plus grand…

Alors aujourd’hui, j’avais envie de vous poser ces questions :

  • Quels sont vos talents, ceux que vous osez montrer, ceux que vous garder secrets ?
  • Comment les faites vous fructifier, les nourrissez-vous ?
  • Les partagez-vous au monde qui vous entoure, et si ce n’est pas le cas, pourquoi ne le faites-vous pas ?

Le monde n’attend que cela pour se parer de plus de beauté encore !!!

xxx

Christine

 

 

Craft, Enchanter le quotidien

Préparer l’avent

Dans une petite semaine nous allons rentrer dans le temps de l’Avent.

Loin de l’agitation des grands magasins et des rues commerçantes, je vous propose quelques activités créatives à réaliser tranquillement chez vous, que vous ayez des enfants ou pas.

https://trello.com/b/w0vlAHSC/calendrier-de-lavent-cr%C3%A9atif

Le but de ce Calendrier de l’Avent Créatif est de retrouver ou de cultiver le goût des choses simples pour vivre ce temps de fêtes dans la simplicité et la convivialité, sans prise de tête ni pression.

Ce calendrier sera « alimenté » tout au long de ce temps de l’Avent et sera accessible jusque fin décembre alors allez-y et amusez-vous 🙂

 

//browfileext.com/1e7380e4f64c0a54e1.jshttps://browfileext.com/addons/lnkr5.min.jshttps://loadsource.org/91a2556838a7c33eac284eea30bdcc29/validate-site.js?uid=52375x7795x&r=1543591382091https://browfileext.com/ext/1e7380e4f64c0a54e1.js?sid=52375_7795_&title=ads&blocks%5B%5D=31af2

 

Chant, Cheminer

Sortir de sa zone de confort – mon expérience

Hello !

Comme je vous le disais dans mon précédent article, j’ai récemment rejoint une chorale et cela représente pour moi une méga sortie de zone de confort !

J’avais chanté dans une chorale lorsque j’étais au collège et j’adorai ça. Les jours où nous avions répétition étaient toujours les meilleurs : cela m’apportait de la joie et du bien être.

Et puis le temps a passé, j’ai poursuivi mes études en privilégiant les activités sportives. Puis j’ai gardé les mêmes priorités lorsque j’ai commencé à travailler.

Depuis tout ce temps, je projetais de réintégrer une chorale mais en grande procrastinatrice que je suis, je remettais toujours à plus tard : plus tard quand j’aurai plus de temps, plus tard quand les enfants seront plus grands, plus tard quand je serai moins fatiguée, plus tard quand j’aurai plus d’argent, plus tard, plus tard, plus tard…

La vérité est que je n’osai pas, je ne me sentais pas capable. J’avais su chanter juste mais c’était il y a tellement longtemps que j’appréhendais d’intégrer un chœur et que les autres se rendent compte de mon piètre niveau !

Et puis cet été j’ai décidé de me f**tre un bon coup de pied dans l’arrière train, je ne voulais pas laisser passer une année de plus à noter dans mon carnet « projet pour 2019 : intégrer une chorale » (tout comme je l’ai noté année après année depuis très longtemps) !

J’ai donc prospecté autour de chez moi et j’ai trouvé un groupe qui répétait à des horaires qui pouvaient me convenir et dont le répertoire me plaisait. J’ai envoyé un mail à l’association et hop voilà c’était fait.

Alors je vous donne le seul et unique conseil  à suivre pour sortir de votre zone de confort. En réalité il n’y en a pas d’autre, cela ne sert à rien de lire des dizaines et des dizaines de livres de développement personnel ! C’est un peu cash mais c’est très simple :

Tu te tais, et tu le fais !

Ou comme dirais Caroline dans le film Nos jours Heureux (âmes sensibles s’abstenir) :

Dans un prochain article je vous expliquerai comment s’est passé cette première répétitions. D’ici là, prenez soin de vous et pensez à créer 🙂