Parfum d’enfance

La période d’automne est propice au retour à l’intérieur. C’est une descente progressive de l’extérieur flamboyant et solaire vers plus de noirceur et d’introspection.

Je me suis donc questionné sur ce qui me plaisait vraiment lorsque j’étais enfant… ce à quoi je passais tout mon temps.

Il y a dans le désordre :

  • la nature
  • manger
  • maîtriser une nouvelle habileté
  • les fleurs
  • faire des gâteaux (avec des résultats plus ou moins bons 😉 !)
  • construire des cabanes
  • la musique
  • la liberté
  • les histoires, les contes
  • les ballades à vélo
  • bricoler
  • faire des choses avec mes mains
  • voyager
  • les odeurs
  • rêver
  • la campagne, la mer et la montagne

Et vous, à quoi passiez-vous votre temps enfant ?

Publicités

Under pressure

Parfois, l’emploi du temps est plein comme un œuf et je reste impuissante à évacuer la pression.

Un de mes moyens pour limiter les dégâts est de sortir mon journal et de faire une page.

Ici j’ai listé tout ce qui m’encombrait jusqu’à ne plus savoir que noter, puis j’ai déchiré cette liste pour la contenir dans une sorte de mandala.

Ajoutez à cela un papier d’Arménie brûlé , un bon thé et de la musique, la pression avait un peu desserré sont emprise en fin de journée 😉

Et vous, vous faites comment dans ces cas là ?

Et pour vous mettre en jambe pour cette nouvelle semaine qui s’annonce, je vous laisse avec les grand Freddy et David  🙂

Soleil

Dans mon journal cette semaine, du soleil… voici un extrait du texte qui accompagne le dessin :

« Ce dont j’ai besoin, c’est d’un soleil pour réchauffer mon coeur.

[…] un soleil d’aube, un soleil de matin, un soleil de promesse, un soleil de promesses de l’aube, de tous les possibles, un soleil qui remet les compteurs à zéro […] tout beau, tout neuf, vierge de toute émotion négative, frais et naïf comme un jeune enfant les yeux écarquillés sur toutes les beautés du monde »

Être

Être… être une femme ? être moi ? mais être moi ne veut-il pas dire m’identifier à mon égo (ego voulant dire moi, d’ailleurs)

Être la maman de, être une mauvaise mère, être une bonne mère, être la femme de, la personne en charge de tel ou tel dossier,

Être fatiguée, en forme, être saoulée, être  joyeuse, être dévastée. Être bizarre, être à part, être incomprise. Être forte, être fragile, être vulnérable.

Être, être, être, n’être rien et tout à la fois. Être moi et être toi, être interconnectés. Être à un tournant de ma vie, en avoir conscience et m’ouvrir à d’autres possibilités d’être.

Enregistrer

Dans mon journal

Arte Miss

Aujourd’hui dans mon journal un petit exercice d’écriture non linéaire pour dérouiller la créativité…

« Vivre dans l’instantané du moment

Qui se présente tel un présent

Attendre la prochaine bulle

Sera-t-elle douce ? Sera-t-elle piquante ? »

Arte Miss