Soleil

Dans mon journal cette semaine, du soleil… voici un extrait du texte qui accompagne le dessin :

« Ce dont j’ai besoin, c’est d’un soleil pour réchauffer mon coeur.

[…] un soleil d’aube, un soleil de matin, un soleil de promesse, un soleil de promesses de l’aube, de tous les possibles, un soleil qui remet les compteurs à zéro […] tout beau, tout neuf, vierge de toute émotion négative, frais et naïf comme un jeune enfant les yeux écarquillés sur toutes les beautés du monde »

Être

Être… être une femme ? être moi ? mais être moi ne veut-il pas dire m’identifier à mon égo (ego voulant dire moi, d’ailleurs)

Être la maman de, être une mauvaise mère, être une bonne mère, être la femme de, la personne en charge de tel ou tel dossier,

Être fatiguée, en forme, être saoulée, être  joyeuse, être dévastée. Être bizarre, être à part, être incomprise. Être forte, être fragile, être vulnérable.

Être, être, être, n’être rien et tout à la fois. Être moi et être toi, être interconnectés. Être à un tournant de ma vie, en avoir conscience et m’ouvrir à d’autres possibilités d’être.

Enregistrer

Dans mon journal

Arte Miss

Aujourd’hui dans mon journal un petit exercice d’écriture non linéaire pour dérouiller la créativité…

« Vivre dans l’instantané du moment

Qui se présente tel un présent

Attendre la prochaine bulle

Sera-t-elle douce ? Sera-t-elle piquante ? »

Arte Miss

Semer

Arte Miss

Depuis presque 18 ans, je jardine. Je sème, je nourri des espoirs, je regarde pousser.

Arte Miss

Puis certaines choses fanent, je laisse en jachère…

Tout l’art est de se garder de déterrer la petite graine pour vérifier qu’elle pousse bien. Après semis, la terre, l’eau, le soleil font le reste. Bien malin celui qui pourra deviner quelle plante poussera dans mon potager !

Arte Miss

 

Panne sèche

Arte Miss

[…] D’un coup d’un seul, fini l’euphorie, le doux bercement dans le vent tiédi, le pétillement dans la poitrine qui me fait sentir debout, juste à ma place, à ma juste place.

Reste le vide. Et derrière le vide la trouille de rester coincer dans ce no man’s land.

Il suffirai […] de laisser s’échapper les vapeurs d’idées en pagaille. Ouvrir et laisser s’échapper, ouvrir et laisser se vivre […]